Origines

L'origine de « La Cellulogie » remonte aux années 1920.
Pierre Delbet, membre éminent de l'Académie Nationale de médecine de Paris, chercheur, professeur, et précurseur de la lutte contre le cancer, découvre l’action d’une combinaison de micronutriment n’ayant aucun effet ni sur les virus ni sur les bactéries, mais qui métabolisés par les cellules assurent leur protection et redonnent au système immunitaire ses redoutable capacités de défense et d’attaque contre les virus et les bactéries. Il nomme ce processus « cytophilaxie ». 93 ans plus tard, Mr Erbs, Président de l’Institut Pierre Delbet, donnera à la « cytophilaxie » le nom de « Cellulogie ».

Le Professeur Pierre Delbet mit en relation les carences en micronutriments et la fréquence des cancers. En 1944, il dévoilait dans son ouvrage « Politique Préventive du Cancer » l’existence d'une carence massive en magnésium dans l'alimentation des populations des pays développés, et son impact sur la santé publique. 60 ans plus tard, en 2002, l'étude française SU.VI.MAX. confirmait les affirmations du Professeur Pierre Delbet.

Pierre Delbet a consacré sa vie à construire une nouvelle vision de la santé. Cette vision consiste à admettre que les cellules ont un savoir-faire complexe en matière de santé, que ce savoir-faire permet d’assurer une prévention efficace de la plupart des maladies à moindre coût, et que l’utilisation de molécules créées en laboratoire ne doit pas être systématique. A une époque où personne n’est capable de stopper la progression mondiale de multiples pandémies, où les bactéries deviennent de plus en plus résistantes, et où les coûts lié à la santé deviennent ingérables, la justesse de cette vision prend tout son sens. C’est sur les pas de ce visionnaire que l’Institut Pierre Delbet trace une nouvelle route de la santé, « La Cellulogie ».

La Cellulogie définit la santé comme une compétence cellulaire. En effet, dès leur apparition sur terre, les cellules ont dû, pour survivre, assurer le maintien de leur structure et de leur fonctionnement. La résultante des processus biochimiques mis en place à cette occasion s’appelle la santé, et les cellules en sont à l'origine. Tout en étant le plus petit dénominateur commun de la vie, elles nous font bénéficier d’une expertise de plus de 3,5 milliards d'années. La Cellulogie a pour objectif d'assurer la prévention de 70 à 80% des cas de maladies cardio-vasculaires, de cancers, de diabète, d’ostéoporose, et de dépression nerveuse au niveau mondial.