<< Retour à tous les reportages

Ce reportage à été réalisé par Daouda DIOMANDE en février 2016, et publié sur le site Ifaso.net
à cette page

SANTE : « Ici on oublie de tomber malade » dixit l’Institut Delbet

Février 2016 par Daouda DIOMANDE

Institut Pierre Delbet burkina

L’institut Pierre Delbet compte faire de chaque individu un acteur de sa propre santé. Il vient d’ouvrir ses portes au pays de Yalgado Ouédraogo. Pour cette occasion, il a animé une conférence sur la cellulogie ce 26 février 2016 à Ouagadougou.

Pour le président de l’Institut Delbet, Yvan Erb, « la santé est une compétence cellulaire, caractérisée par la capacité de chaque cellule d’un organisme, en coordination avec les autres cellules, à assurer la totalité des réactions biochimiques dont elle a la charge. »

La cellulogie est un principe qui permet d’assurer une prévention efficace des maladies. Les cellules ont une activité très intense et ont besoin de magnésium pour se régénérer. Le magnésium est présent dans les feuilles vertes, les noix, les légumes crus, les choux et les fruits.

Selon le Pr Elie Kabré de la société des personnes savantes, « l’Institut Delbet vise à répondre aux besoins de la population en matière de santé par de nouvelles approches et outils qui peuvent être mis à contribution pour améliorer leur santé. »

L’Institut dispose d’un organisme de recherche en santé spécialisé dans la prévention des pathologies majeures telles que le diabète, l’hypertension, le cancer, etc. Il est déjà présent en Côte d’Ivoire et ambitionne s’implanter dans seize (16) autres pays de l’Afrique d’ici à la fin de l’année 2016.

Pour mémoire, Pierre Delbet a vécu de 1861 à 1957. Il fut l’un des membres les plus influents de l’académie nationale de médecine française, professeur de clinique chirurgicale et fondateur de la première association de lutte contre le cancer.
Daouda DIOMANDE