<< Retour à tous les reportages

Ce reportage à été réalisé par Agence d’Information du Burkina, et publié le 29 février 2016 sur le site Aib.bf
à cette page

Un Institut spécialisé dans la prévention de maladies majeures ouvre ses portes au Burkina Faso

29 Février 2016 par Aib

Institut Pierre Delbet burkina

Un institut spécialisé dans la prévention de maladies majeures ouvre ses portes au Burkina Faso.
Ouagadougou, 26 fév. 2016 (AIB) – L’Institut Pierre Delbet, spécialisé dans la prévention du diabète, du cancer et de l’hypertension, a lancé vendredi ses activités au Burkina Faso.

«L’objectif de l’Institut Pierre Delbet est de venir en aide aux populations dont l’espérance de vie est la plus faible au monde», a déclaré vendredi son président international Yvan Erbs. L’Institut vise précisément à prévenir «des maladies majeures telles que le diabète, l’hypertension et le cancer», a ajouté M. Erbs.

La méthode de Yvan Erbs pour prévenir ces maladies, s’articule autour d’une bonne hygiène alimentaire et la prise en soin des cellules du corps.
«Il faut prendre soin des cellules car elles sont des éléments fondamentaux pour une bonne santé de l’organisme», a recommandé le spécialiste.

M. Erbs a également recommandé aux populations de consommer du magnésium pour renforcer la compétence des cellules.
«Le magnésium est l’une des substances essentielles au développement des cellules (…) Si vous n’avez pas assez de magnésium pour faire fonctionner vos cellules, vous serez beaucoup plus fragiles aux maladies», a-t-il dit. Selon l’expert, les légumes frais, les fruits et les compléments alimentaires regorgent de magnésium.

L’Institut Pierre Delbet poursuit les recherches du Professeur Pierre Delbet sur l’activité biochimique cellulaire optimale et ses conséquences sur la prévention des maladies.
L’institut dont le siège se trouve à Paris, a ouvert son premier bureau Afrique en 2015 en Côte d’Ivoire et compte s’installer dans 16 autres pays africains d’ici à 2017.
Le bureau du Burkina Faso ouvert le 26 février 2016, se trouve à Ouagadougou au quartier 1200 logements.

Le président national de l’Institut Pierre Delbet au Burkina Faso, Bala Farma a remercié l’ensemble des hommes et femmes de la santé qui ont soutenu la mise en place du bureau au Burkina.
«L’accompagnement du monde scientifique burkinabè nous a permis d’arriver à ce stade et nous espérons toujours rester en partenariat pour les projets à venir», a-t-il indiqué.

Le professeur Elie Kabré, représentant la communauté scientifique, a estimé que «les outils que l’Institut Pierre Delbet propose aujourd’hui peuvent être mis à contribution pour que les populations puissent vivre dans des conditions meilleurs pour pouvoir garantir la santé des uns et des autres». Il a également souhaité que l’Institut mette en œuvre ses projets dont celui du partenariat avec l’Université Ouaga I Joseph KI-ZERBO.