Virus & Bactéries

Amis ou ennemis

En savoir plus

Virus
& bactéries

Non, c’est à cause de notre système immunitaire.

Les virus et les bactéries font partie de notre environnement quotidien, ils sont dans l’air que nous respirons, les objets que nous touchons, et leurs attaques sont incessantes.

C’est à dire que même quand vous sentez parfaitement bien, en harmonie avec vous même, votre système immunitaire livre une bataille virale et bactérienne titanesque, dont l’unique objectif est d’assurer votre survie.

Notre microbiote est le premier rempart de notre immunité. C’est un bio film constitué de 38.000 milliards de bactéries, de virus, et de champignons (soit plus que de cellules dans tout notre corps) pesant 1 à 2kg et qui recouvre notre peau, nos poumons et nos intestins. Les scientifiques considèrent le Microbiote comme un organe du corps humain à part entière qui dialogue directement avec notre cerveau via le nerf vague.

C’est ce que nous faisons quotidiennement !

La Métagénomique, qui combine génétique, écologie, big data et séquençage haut débit, est une méthode d’étude du contenu génétique d’échantillons issus d’environnements complexes comme l’air, les intestins, les océans, les sols…

L’air que nous respirons, celui qui est en contact avec tous les objets qui nous entourent, celui qui est en contact permanent avec notre corps, contient par mètre cube :

–    De 1,7 à 40 millions de virus
–    De 860 000 à 11 millions de bactéries.

Au repos, à chaque inspiration, 17 000 à 400 000 virus pénètrent nos poumons soit 300 millions à 6 milliards de virus par jour.

Lors d’un footing, jusqu’à 2 millions de virus pénètrent nos poumons par minute soit 120 millions pour 1h de footing.

Le Microbiote est un Biofilm de protection, qui recouvre nos intestins, notre peau et nos poumons ; c’est un écosystème composé de 38.000 milliards bactéries, de virus, et de champignons, qui constitue le premier rempart de notre immunité.
C’est une base d’entrainement pour notre système immunitaire, un acteur de la digestion, un agent de maintenance de l’imperméabilité intestinale, une usine de fabrication de vitamines et bien d’autres choses.

Notre système immunitaire est la technologie la plus avancée en matière de lutte contre les virus et les bactéries. Chaque seconde de notre vie, notre organisme livre une guerre titanesque ou les forces en présence se comptent en milliards.

Selon l’OMS ( https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/influenza-(seasonal)), pendant 6 à 8 semaines, la grippe saisonnière infecte des centaines de millions de personnes dans le monde. Elle concerne 5 à 15 % de la population mondiale, génère environ 5 millions de cas de maladies graves, et tue chaque année entre 290 000 à 650 000 personnes, soit 11 607 personnes par jour, soit 8 personnes toutes les secondes.

La grippe coûte chaque année des sommes considérables à l’économie mondiale en soins de santé, en hospitalisations, et en perte de productivité. Aux États-Unis, on parle d’un coût de 71 à 167 milliards de dollars par an.

Le virus de la grippe est un virus aérosol, on le trouve donc dans l’air et sur les surfaces en contact avec l’air, donc partout dans une zone pandémique, aucune chance d’y échapper, vos poumons, vos mains, votre peau, ont été en contact avec le virus.

La différence entre vous et votre collègue de bureau se résume donc à la différence entre votre système immunitaire et le sien.

Selon l’OMS dans une zone pandémique grippale, 5 à 15% de la population développe la maladie, ce qui signifie que grâce à leur système immunitaire 85 à 95% de la population a résisté à l’infection.

Grâce à notre système immunitaire et à l’ICR (Induced Cellular Resistance), ou Résistance Cellulaire Induite.

prochaine page

Médias